mardi 25 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les centres fermés en Belgique

En Belgique, il y a 6 centres fermés. C’est l’Office des étrangers qui gère ces centres. On y enferme des personnes étrangères à qui l’on refuse le séjour dans le pays. On les expulse ensuite du pays.
La plupart des personnes en centres fermés sont des sans-papiers, des personnes qui n’ont pas de documents pour rester sur le territoire. Il y a aussi des personnes qui ont fait une demande d’asile à la frontière et d’autres qui ont été refoulées avant d’avoir pu entrer en Belgique. En moyenne, environ 8 000 personnes passent en centre fermé chaque année, Elles y passent entre quelques jours et plusieurs mois.

Contre les centres fermés

Les associations de défense des migrants militent contre l’existence de ces centres. Pourquoi ? Parce que dans ces centres, on enferme des personnes qui, pour la plupart, n’ont commis aucun délit. Sauf celui de ne pas avoir les papiers demandés par les autorités belges. De plus, les conditions de détention dans ces centres ressemblent à celles de la prison. Les migrants ne peuvent pas sortir du centre. Ils sont surveillés. Leur droit de visite est contrôlé, et parfois même, ils sont punis et envoyés au cachot. Ces hommes et ces femmes sont donc privés de liberté, alors qu’ils ne sont coupables de rien.

L’avis du CIRE

Pour le CIRE, une association de défense des droits des migrants : « Un migrant dépourvu d’un titre de séjour n’est ni un criminel ni un danger pour la société. Se retrouver en situation de séjour irrégulier n’est pas un choix délibéré mais le résultat d’une politique restrictive en matière de titres de séjour. Qualifier ces personnes d’“illégales” contribue à les stigmatiser, à les criminaliser, à les dénigrer et finalement, à les déshumaniser. »

Les centres fermés en Belgique

Il y a 1811 caractères et 322 mots dans ce texte

En Belgique, il y a 6 centres fermés. C'est l’Office des étrangers qui gère ces centres. On y enferme des personnes étrangères à qui l'on refuse le séjour dans le pays. On les expulse ensuite du pays.
La plupart des personnes en centres fermés sont des sans-papiers, des personnes qui n’ont pas de documents pour rester sur le territoire. Il y a aussi des personnes qui ont fait une demande d’asile à la frontière et d'autres qui ont été refoulées avant d’avoir pu entrer en Belgique. En moyenne, environ 8 000 personnes passent en centre fermé chaque année, Elles y passent entre quelques jours et plusieurs mois.

Contre les centres fermés

Les associations de défense des migrants militent contre l’existence de ces centres. Pourquoi ? Parce que dans ces centres, on enferme des personnes qui, pour la plupart, n’ont commis aucun délit. Sauf celui de ne pas avoir les papiers demandés par les autorités belges. De plus, les conditions de détention dans ces centres ressemblent à celles de la prison. Les migrants ne peuvent pas sortir du centre. Ils sont surveillés. Leur droit de visite est contrôlé, et parfois même, ils sont punis et envoyés au cachot. Ces hommes et ces femmes sont donc privés de liberté, alors qu’ils ne sont coupables de rien.

L'avis du CIRE

Pour le CIRE, une association de défense des droits des migrants : « Un migrant dépourvu d’un titre de séjour n’est ni un criminel ni un danger pour la société. Se retrouver en situation de séjour irrégulier n’est pas un choix délibéré mais le résultat d’une politique restrictive en matière de titres de séjour. Qualifier ces personnes d’“illégales” contribue à les stigmatiser, à les criminaliser, à les dénigrer et finalement, à les déshumaniser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-5-10
Victoire de la N-VA, oui, mais...
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
parlementfederalcamembert
Elections, barre à droite et division Nord/Sud
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre