jeudi 25 juillet 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Voyagez dans la grève de 60-61

  • Le contexte de la grève de 1960-1961

La grève du siècle
On l’appelle la « grève du siècle ». Enfin du 20e siècle… En décembre 1960 et janvier 1961, une grande grève de 5 semaines paralyse toute la vie économique en Belgique. C’était il y a 60 ans, mais cette grève était aussi un grand mouvement populaire qui a complètement transformé le pays. C’est un tournant dans l’histoire politique, économique et sociale de la Belgique. On en a encore les effets aujourd’hui.

La grève de 60-61 en 3 minutes vidéo

En 3 minutes, un résumé de la grande grève de 60-61. La vidéo montre une grève violente et des grévistes prêts à aller jusqu’au bout. De son côté, le gouvernement fait même appel à l’armée pour maintenir l’ordre.

  • La grève, une longue histoire

D’où vient le mot « grève » ?

Les travailleurs font la grève pour se faire entendre, pour protester, pour réclamer. Mais d’où vient ce mot « grève » ?

Les grandes grèves en Belgique
Il y a eu beaucoup de grèves en Belgique. Nous avons choisi de vous présenter celles qui ont été des grèves générales. Nous les décrirons en quelques dates et quelques mots. A côté de ces grèves générales, il y en a eu beaucoup d’autres dans des secteurs particuliers.

Les grèves de l’Antiquité à nos jours
Les travailleurs luttent pour leurs droits depuis toujours. Depuis l’Antiquité, ils arrêtent le travail pour avoir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail. Voici quelques grèves qui ont marqué l’histoire.

  • Des cartes

Terre d’industries, mais…
En 1960, la Belgique est encore un pays très industrialisé, mais les industries sont vieillissantes et moins rentables.

La division Nord/Sud
Pour les historiens et les spécialistes du mouvement ouvrier, la grève 60-61 a montré une certaine division entre la Wallonie et la Flandre. Les travailleurs ont été plus combattifs en Wallonie qu’en Flandre.

  • Une série de témoignages

Un élève rencontre « le peuple »
Une grande grève provoque des rencontres parfois inattendues entre des gens très différents. Ces gens découvrent des réalités qu’ils ne connaissaient pas et cela se fait souvent dans un esprit de fraternité. Comme cette rencontre entre un élève de 12 ans et des délégués syndicaux d’usine pendant la grève de 60-61. Une rencontre qui va jouer un grand rôle dans sa vie.

La grève « jusqu’à la mort »
Un reportage intéressant de 9 minutes du magazine français « 5 colonnes à la Une » du 6 janvier 1961. La vidéo explique la grève en quelques mots et quelques images. On interroge un ministre, un dirigeant du syndicat chrétien et des grévistes. Dans les courtes réponses des grévistes, on sent toute leur détermination à aller « jusqu’au bout » comme ils disent.

La grève au quotidien
Soixante ans après, on a du mal à s’imaginer ce qu’était cette « grande grève ». Les tensions étaient fortes et la grève, parfois très violente. Il faut dire qu’on est seulement 15 ans seulement après la fin de la 2e Guerre mondiale. Marie-Thérèse Coenen est spécialiste de l’histoire ouvrière. Lisons ce qu’elle écrit sur la grève au quotidien.

En 60, les « gens » veulent se faire entendre
La grève de 60-61, c’est avant tout des « gens » qui se mobilisent et manifestent. Comment l’ont-ils vécu? Voici ce qu’en disent le délégué syndical d’une grosse usine, une mère de famille épouse d’un cheminot gréviste, un délégué des services publics et un médecin engagé dans la grève.

Une grève violente
Pendant les 5 semaines de grève de 60-61, il y a eu beaucoup de manifestations et des actions plus violentes de grévistes. De son côté, la gendarmerie a été aussi très violente et le gouvernement a même fait appel à l’armée. Une vidéo sur le pillage de la gare Liège et un témoignage audio sur le climat à Bruxelles.

Après la grève, le front commun
La grève de 60-61 a montré les divisions de la société belge de l’époque, la division et les désaccords entre les syndicats aussi. Mais la grève de 60-61, c’est avant tout un mouvement de la base, un mouvement populaire qui va avoir des effets positifs. Par exemple, les syndicats vont prendre l’habitude d’essayer de s’unir pour des actions importantes, ce que l’on appelle le front commun. Un témoignage de Jean Verjans, dirigeant du mouvement ouvrier chrétien en 1960.

Des prêtres face au cardinal
En 1960 en Belgique, l’Eglise catholique pèse encore lourd dans la vie sociale et politique. A la veille de Noël, le chef de l’Eglise catholique condamne la grève et les grévistes. Des prêtres proches du monde ouvrier lui répondent. Ces prêtres de la base ne condamnent pas la grève. Ils appellent à la compréhension, à la justice, à la fraternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
gpsdesign
Voyagez dans le cahier "Elections, piège à cons ?"
GPSillu
Parcourez le cahier "La Belgique en mosaïque"
image
Voyager dans le cahier "De Palestine"
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre